MICROBLADING

HA0A7919 - Copie
1HA0A7943 - Copie

Qu’est-ce que le microblading ? C’est un maquillage semi-permanent qui permet de redessiner et restructurer les sourcils de façon naturelle. Cette technique consiste à pigmenter les couches supérieures de l’épiderme (0.2 – 0.3 mm) à l’aide d’un stylo métallique et de nano aiguilles réunies sur une même ligne et qui forment une fine lame en imitant la forme des poils. C’est très minutieux et délicat comme travail et c’est ce qui rend le résultat très naturel. Dernière petite précision : Le microblading ne vire ni au rouge ni au bleu contrairement au maquillage permanent et s’estompe tout en douceur au bout d’un an environs. Il faut alors refaire une séance, chaque 6 mois ou chaque année en fonction du résultat voulu.
Si vous n’aimez pas la forme de vos sourcils, si vous avez les poils des sourcils trop fins ou si vous avez uniquement des vides et que vous ne voulez plus tracer vos sourcils au crayon chaque matin, le microblading est la solution.
Je vous avoue que je suis une personne très « nature » et je préfère toujours les options naturelles. Depuis quelques mois, j’ai perdu énormément de poils au niveau de mes sourcils (et mes cils aussi d’ailleurs) à cause des médicaments et des traitements mais aussi à cause de ma maladie cœliaque. J’ai essayé plusieurs recettes naturelles ; des huiles, des huiles essentielles, des mélanges… Sans aucun résultat. Je ne supportais plus de me voir comme ça et comme je me maquille très peu, je n’ai pas longtemps hésité et j’ai directement pensé au microblading.
Avec le microblading, vous pouvez carrément changer la forme de vos sourcils, les rendre plus épais, plus longs mais en ce qui me concerne, je voulais uniquement remplir les vides, un peu comme ce que je fais d’habitude au crayon.
On a d’abord commencé par me tracer au crayon les sourcils pour qu’on valide la forme avant de passer à l’acte. Une fois la forme validée et la crème anesthésiante appliquée, on est passé au microblading. Honnêtement ? J’ai eu vraiment mal surtout au début mais ça n’a pas duré longtemps car au bout de 10, 15 minutes on m’a remis de la crème anesthésiante et là plus aucune douleur.
Apparemment, la douleur est propre à chacun et y en a qui ne ressentent rien mais en qui me concerne, c’était limite. Une fois la séance terminée, je me suis regardée dans le miroir, je n’ai pas trop réalisé et je suis rentrée chez moi.
Une fois chez moi, j’ai complétement déprimé à cause de mes sourcils. Je les ai trouvé selon mon goût trop foncé, trop épais… Il est vrai qu’en voyant uniquement les zooms sur les sourcils, on ne se rend pas compte qu’ils sont trop épais et trop foncés mais c’était vraiment bizarre surtout que j’ai les poils chatins et la peau très blanche, je suppose que tout cela a accentué le rendu des sourcils.
Quelques jours après (6,7 jours), j’ai commencé à avoir des petites croutes et la peau au niveau de mes sourcils a commencé à peler (Voir photo). J’avais alors des endroits foncés et d’autres clairs (Pas très glamour).
Au bout de deux semaines, la délivrance !!!! Mes sourcils étaient trop beaux, j’étais trop contente. J’avais exactement le résultat que je souhaitais, c’est-à-dire la même forme, la même épaisseur et la même couleur de mes sourcils avec les vides comblés. Ce n’est pas génial ça ?
Normalement, il est conseillé de faire une retouche après 1 mois pour fixer le travail de pigmentation et lui assurer une longue durée mais j’ai préféré ne pas la faire. Pourquoi ? Parce que je ne veux pas plus foncer et je veux surtout garder un effet naturel (Voir photo). Vous remarquerez que mes soucils ont été principalement rempli au niveau du haut et du début. Pour la retouche, je la ferai dans 6 mois, une fois que mon microblading se sera légèrement estompé.
On pourrait écrire un livre sur mon état psychologique et émotionnel pendant les deux semaines post microblading (Rires).

Le même jour du microblading, j’ai également testé l’extension des cils, technique du cil à cil. Le résultat était trop beau et sa durée est de 3 à 4 semaines. Malheureusement je n’en ai pas profité vu que je ne suis pas sortie de chez moi les deux premières semaines à cause de mes sourcils.
L’extension des cils a duré 2 heures mais cette fois-ci je pense essayer le rehaussement des cils. Je vous en dirais plus après.

Je ne regrette pas du tout d’avoir essayé le microblading car je suis très satisfaite du résultat. Néanmoins j’espère qu’avec le temps mes vrais poils repousseront. On croise les doigts !
Alors, dites-moi vous connaissiez cette technique, l’avez-vous déjà essayé ? Aimeriez-vous l’essayer ? Je veux tout savoir ! Laissez-moi des commentaires.

DE PEAU GRASSE A PEAU SECHE

1
B15A2445 - Copie2

Merci à Abdellah pour les photos – Profil Instagram du photographe : Cliquez ici

Qui aurait cru qu’il n’y avait qu’un petit pas entre une peau grasse et une peau complètement sèche… Voici mon histoire avec ma peau.
J’ai toujours eu la peau mixte à grasse que ce soit la peau de mon corps ou celle de mon visage. Autant vous dire que pour le corps, c’était juste parfait ! Je n’avais même pas besoin d’appliquer régulièrement des crèmes et ma peau était parfaite même après une séance d’épilation. Peau douce, hydratée de nature, pas de poils incarnés… Le rêve quoi !
Pour la peau de mon visage, la texture grasse ne m’a pas beaucoup dérangé au début. Je prenais le soin d’utiliser un gel lavant et une crème de jour adaptés aux peaux grasses. Pareil pour mon fond de teint, j’étais une adepte du fond de teint mousse de la marque Laroche Posay. Un jour vers l’âge de 18 ans, j’ai eu une énorme poussée d’acné. J’ai bien sûr été suivie par un Dermatologue et vers l’âge de 20 ans, je n’avais plus aucun bouton. J’avais toujours une peau mixte à grasse mais plus aucun problème d’acné.
J’ai passé ma vie à me documenter par rapport aux soins adaptés aux peaux grasses, les gommages, les masques, bref j’étais devenue une pro. Puis, dernièrement tout a changé, vraiment, tout a changé ! Ma peau est devenue ultra sèche, peau du corps, du visage et également le cuir chevelu. J’ai rien compris et j’ai longtemps continué à utiliser les mêmes produits en pensant que c’était juste passager jusqu’au jour où j’ai compris que ma peau était devenue sèche et qu’elle ne risquait pas de redevenir comme avant et qu’il fallait que je m’adapte à ces changements (ou du moins pour le moment). Changement de routine, changement de produits, j’ai recommencé mes recherches à zéro… Je n’ai jamais eu une explication à ce phénomène jusqu’à dernièrement. En effet, il y a 3 mois j’ai appris que je suis atteinte de la maladie cœliaque.
Qui a vécu une expérience similaire ? Passer d’une peau grasse à une peau sèche ou le contraire ? J’ai besoin de vos témoignages.
Vous pouvez retrouver ma routine pour le corps en cliquant ici et n’hésitez pas à me dire si vous aimeriez que je partage avec vous ma routine soin du visage pour peau séche. Je peux également vous donner quelques conseils concernant les peaux grasses et acnéiques, il suffit de me le demander en me laissant des commentaires. Bisou

POUR DE BELLES JAMBES

1
30IMG_0751IMG_0689

Nous aimerions toutes avoir de belles jambes, bien hydratées, bien épilées et avec 0 poil incarné… Mais la réalité n’est pas toujours ce qu’on espère. On enchaine les épilations et on se retrouve avec une peau sèche, sujette aux poils incarnés et toutes sortes d’imperfections.
Après des mois à chercher la routine parfaite pour mes jambes, eh ben je l’ai trouvé et je la partage avec vous.
On commence par l’étape épilation. Au rasoir ou à la cire ? J’opte pour l’épilation à la cire. Pourquoi ? Parce qu’elle dure plus longtemps et nous évite d’agresser notre peau en utilisant le rasoir chaque 3,4 jours et parce que le résultat à long terme en vaut la peine. Après plusieurs épilations à la cire, les poils sont plus fins et beaucoup moins denses. Cependant, j’ai remarqué selon mon expérience qu’il est important de faire intervenir le rasoir dans notre routine environs une fois chaque 3 mois pour stimuler la peau et éviter les poils incarnés. Pour la cire, j’utilise les tubes qu’on retrouve dans les salons d’esthétiques et toutes les parfumeries avec la machine qui va avec et les bandes blanches. J’utilise la cire de couleur marron et avant d’acheter la machine, je la faisais chauffer dans une casserole avec de l’eau sur feu doux. Pour le rasoir j’utilise Gillette Venus Embrace 5 lames qui reste pour moi le meilleur rasoir car il n’agresse pas la peau (à condition de ne pas l’utiliser souvent).
Une fois nos jambes épilées, que faut-il faire ? Voici les étapes de ma routine :

Sous la douche :
-Topialyse Gel Lavant – SVR : L’hydratation de la peau commence sous la douche en remplaçant son savon/gel douche par un gel lavant doux anti-dessèchement sans parfum, sans parabène…
-Topialyse Baume Lavant – SVR : Après l’épilation notre peau est beaucoup plus fragile que la normale. Quand je me lave le lendemain ou deux jours après une séance d’épilation, je remplace le gel lavant que j’ai l’habitude d’utiliser par un baume lavant apaisant contre la sécheresse et le grattage (à utiliser en cas de peau atopique : rougeurs, démangeaisons).
NB : Vous pouvez vous contenter d’un seul produit (gel lavant OU baume lavant) comme vous pouvez utiliser les deux si vous voulez tout tester.
-Choco Glow/ Coco Glow – Hello Body : Le secret pour ne pas avoir de poils incarnés est le gommage et de préférence un gommage à base de produits naturels. C’est une étape indispensable qu’il faut faire une fois par semaine. Sur une peau humide, appliquez votre gommage en effectuant des mouvements circulaires tout en massant délicatement votre peau.
Utilisez le CODE PROMO : FATINE pour -15% sur tous les produits du site www.hello-body.fr

Après la douche :
-Topialyse Crème Emolliente – SVR : Il est important d’hydrater sa peau en utilisant une crème adaptée aux peaux sensibles et sèches. D’ailleurs j’utilise cette crème pour tout le corps (hydratation des jambes obligatoire chaque 2, 3 jours).
-Xérial 30 crème – SVR : Pour éradiquer et prévenir l’apparition des poils incarnés, je remplace une fois par semaine (après le gommage) ma crème hydratante habituelle par une crème anti-rugosité et poils incarnés.

Après l’épilation :
Sensifine AR – SVR : Dernier geste beauté dans ma routine, j’utilise après chaque épilation un soin hydratant apaisant anti rougeurs.

Pour remarquer un changement au niveau de votre peau, il faut compter quelques semaines voire quelques mois et bien évidemment continuer à adopter la même routine pour avoir de belles jambes tout au long de l’année. Il va falloir être patiente mais je vous promets de très bons résultats !! Vous pouvez également utiliser d’autres produits, l’important est qu’ils aient les mêmes propriétés que ceux cités ci-dessus (testés sous contrôle dermatologique, sans parfum, sans parabène…).
Commentez l’article si vous trouvez ces informations intéressantes et/ou si vous comptez commencer la même routine. J’ai hâte d’avoir vos retours!